Nouvelles recettes

Qui a inventé les macarons et 10 autres origines emblématiques des cookies

Qui a inventé les macarons et 10 autres origines emblématiques des cookies


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Quand ces cookies ont été inventés, c'était l'amour d'abord s'émietter

iStock/Thinkstock

Les premiers cookies n'étaient pas toujours destinés à être des cookies, mais c'était le coup de foudre.

Qui a inventé les macarons et 10 autres origines emblématiques des cookies

iStock/Thinkstock

Les premiers cookies n'étaient pas toujours destinés à être des cookies, mais c'était le coup de foudre.

Barátfüle

iStock/Thinkstock

Une boulette triangulaire remplie de confiture et enrobée de chapelure frite, le barátfüle, un biscuit traditionnel apprécié en Hongrie, a été inventé par un chef allemand nommé Freund, qui a appelé le biscuit "les poches remplies de Freund", selon Krisztina Maksai, auteur de Biscuits européens. Barátfüle se traduit par « l'oreille d'un ami » et est fabriqué en coupant la pâte en petits triangles, puis en la farciant et en la faisant bouillir.

Biscotti

iStock/Thinkstock

Biscotti, aussi appelé cantuccini par les Italiens, qui le mangent généralement avec du vin ou du café, ses origines remontent à l'époque romaine, lorsqu'il était consommé comme nourriture lors de longs voyages et était un aliment de base dans l'armée romaine. Le croustillant deux fois cuit biscuit peut être aromatisé avec des noix, des graines et des fruits et est traditionnellement trempé dans du vin doux.

Cookie aux pépites de chocolat

iStock/Thinkstock

Initialement appelé « cookie aux morceaux de chocolat », le biscuit aux pépites de chocolat – un biscuit moelleux, gluant et souvent croustillant à base de pépites de chocolat – était a inventé en 1937 par Ruth Graves Wakefield, qui dirigeait le restaurant Toll House à Whitman, dans le Massachusetts. Wakefield a conclu un accord avec Nestlé pour imprimer la recette de Toll House Cookie sur l'emballage de la barre de chocolat semi-sucré. En 1997, le biscuit aux pépites de chocolat a été désigné le cookie officiel du Commonwealth.

Doigts de femme

Biscuits beiges et oblongs en forme de doigts (si vous louchez), ces biscuits français ont été fabriqués pour la première fois à la fin du XVe siècle à la cour du duché de Savoie, où ils étaient cuits en guise de friandise pour accueillir le roi de France.

Lebkuchen/Pfefferkuchen

iStock/Thinkstock

Appelé par Soit des mots allemands lebkuchen, ce qui signifie « pain d'épice », ou pfefferkuchen, ce qui signifie « biscuit au poivre », ce biscuit est plus doux que le traditionnel biscuit au pain d'épice. Des recettes similaires remontent à l'Égypte ancienne, mais la variante la plus connue du biscuit est le nürnberger lebkuchen, d'abord fabriqué à Nuremberg, en Allemagne, où il a été transformé en formes et designs créatifs et décoré par une guilde professionnelle de fabricants de pain d'épice, le Lebkuchner Guilde. Le Nürnberger lebkuchen peut être rectangulaire ou rond et avoir un goût sucré légèrement noisette. Il est généralement composé d'épices d'anis, de coriandre, de clou de girofle, de gingembre, de cardamome et de piment de la Jamaïque, ce qui lui donne un arôme épicé, et avec des noix, notamment des amandes, des noisettes et des noix, pour lui donner un peu de croquant.

Linzer cookies

Les cookies de Linzer sont dérivés de ce que l'on pense être le le plus vieux gâteau connu au monde, la Linzer torte, une pâtisserie fruitée avec un dessin en treillis. Le gâteau a peut-être été inventé par un confiseur viennois nommé Linzer ou le chef pâtissier franconien Johann Konrad Vogel, qui l'a popularisé au XIXe siècle. Les biscuits Linzer sont remplis de confiture et épicés à la cannelle.

Macaron

iStock/Thinkstock

Le macaron que nous connaissons aujourd'hui est un peu différent du original Le macaron italien, qui était un biscuit à la meringue aux amandes, croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur. Le macaron italien est arrivé en France en 1533, lorsque les pâtissiers de Catherine de Médicis les tenaient pendant la Révolution française en cuisant et en vendant des macarons. Les macarons français, biscuits légers et croustillants qui fondent dans la bouche, ont été inventés au XXe siècle par Pierre Desfontaines Ladurée, qui a pensé joindre deux macarons meringués et les remplir de ganache. Aujourd'hui, les macarons sont disponibles dans toutes sortes de couleurs et de saveurs, telles que la framboise, la pistache, la châtaigne, le basilic et le chocolat blanc - les options de saveur sont illimitées.

Sables

On pense que Marie, reine d'Écosse, qui régna au XVIe siècle, est à l'origine de la popularisation des sablés. La reine aimait grignoter des queues de jupon, qui étaient faites de sablés fins et croustillants parfumés aux graines de carvi. Les sablés, autrefois appelés « pains aux biscuits », étaient traditionnellement fabriqués avec des restes de pâte utilisés pour faire du pain et séchés au four jusqu'à ce qu'ils deviennent durs et croustillants.

Stroopwafel

iStock/Thinkstock

Stroopwafel, traduit par « gaufre au sirop », a été a inventé dans la ville de Gouda aux Pays-Bas au XIXe siècle par un boulanger qui, selon beaucoup, s'appelait Gerard Kamphuisen, utilisant des miettes de sa boulangerie sucrées avec du sirop. Aujourd'hui, un stroopwafel est fabriqué en combinant deux moitiés de gaufres rondes, remplies de sirop ou de caramel, et en trempant un côté dans du chocolat et est traditionnellement consommé avec une tasse de café, de thé ou de cacao. Avant d'être mangé, le biscuit est placé sur le dessus de la tasse chaude, de sorte que la chaleur l'adoucit et que la garniture fonde, créant l'arôme de cannelle et de muscade.

Biscuit au sucre

iStock/Thinkstock

Le biscuit au sucre simple, qui est aujourd'hui découpé en toutes sortes de formes et décoré de glaçage et de pépites, est probablement dérivé d'un biscuit sans levain populaire de l'Europe du XVIIe siècle appelé « pêle-mêle ». Mais cela remonte plus récemment au XVIIIe siècle à Nazareth, en Pennsylvanie, lorsque les colons protestants allemands ont inventé le Nazareth Sugar Cookie, un biscuit rond et beurré.

Tareco

Mangé comme apéritif ou comme collation du soir au Brésil, un tareco, un biscuit dur et doré, a été inventé dans l'État brésilien de Pernambuco et était un aliment de base dans les flottes navales espagnoles et britanniques pendant l'ère de l'exploration. Le cookie a été largement popularisé par la chanson brésilienne "Tareco et Mariola" de Flavio José.


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]


Macaron

Le macaron est traditionnellement censé avoir été introduit en France par le chef italien de la reine Catherine de Médicis à la Renaissance. Depuis le 19ème siècle, un macaron typiquement parisien est présenté avec une garniture de ganache, de crème au beurre ou de confiture prise en sandwich entre deux de ces biscuits, semblable à un biscuit sandwich. La confection se caractérise par un dessus carré lisse, une circonférence à volants - appelée "couronne" ou "pied" (ou "pied") - et une base plate. Il est légèrement humide et fond facilement dans la bouche. Les macarons se déclinent dans une grande variété de saveurs allant du traditionnel (framboise, chocolat) à l'insolite (foie gras, matcha). [5]