Nouvelles recettes

Fortune Cookie gagne 2 millions de dollars pour une femme

Fortune Cookie gagne 2 millions de dollars pour une femme



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Une femme a remporté un énorme gain Powerball grâce à un biscuit de fortune très chanceux

Wikimédia/Lorax

Les numéros porte-bonheur d'un biscuit de fortune ont permis à une femme new-yorkaise de gagner 2 millions de dollars à la loterie de New York.

Une grand-mère new-yorkaise est maintenant millionnaire et elle peut remercier un cookie pour toute sa bonne fortune.

Selon le Washington Times, Emma Duvoll, 75 ans, une propriétaire de charcuterie à la retraite du Bronx, a reçu un biscuit de fortune très chanceux après avoir mangé au Sammy's Noodle Shop and Grill à Greenwich Village en février. Là où la plupart des gens mangeaient le biscuit et jetaient la fortune, elle s'est dit qu'elle pourrait aussi bien utiliser les numéros porte-bonheur en bas lorsqu'elle est entrée à la loterie Powerball de New York.

La fortune s'est avérée beaucoup plus chanceuse que les dates de naissance des enfants de Duvoll ou l'une des autres combinaisons qu'elle avait essayées à des occasions précédentes. Cinq des numéros porte-bonheur de Duvoll ont été tirés au sort, ce qui lui a valu un paiement de 2 millions de dollars. Elle a choisi l'option du montant forfaitaire, ce qui signifie qu'après impôts, elle obtiendra un peu plus de 1,2 million de dollars.

« J'ai été surprise, mais ravie », a-t-elle déclaré.

Duvoll dit qu'elle ne s'attend pas à ce que sa chance soudaine change autant sa vie. Elle prévoit d'investir la majeure partie de l'argent, et probablement d'en utiliser une partie pour un voyage pour rendre visite à sa famille en Suisse.


Si vous faites un sondage auprès des personnes qui jouent aux machines à sous en ligne et à d'autres jeux de casino, il y a de fortes chances que beaucoup d'entre elles croient aux numéros porte-bonheur ou à d'autres rituels qu'elles suivent religieusement à chaque fois qu'elles jouent. Une grande partie de l'attrait du jeu est de frapper des séries de gains quand il semble impossible de perdre, et dans de nombreux cas, il n'y a pas de meilleure explication que ce fut votre nuit de chance une fois que vous avez placé vos paris, acheté votre billet de loto ou fait tourner les machines à sous, que vous être gagnant ou non dépend entièrement du destin.

En ce qui concerne la recherche de numéros porte-bonheur, obtenir des numéros de loto à partir de biscuits de fortune est l'un des endroits les plus courants où vous trouverez des numéros porte-bonheur à utiliser. Certaines personnes n'aiment pas cette méthode car elle n'est pas très personnelle et apparemment aléatoire, mais si vous croyez au pouvoir des messages des fortune cookies, il n'y a aucune raison d'ignorer les chiffres au dos si vous êtes un fan de loto. Si la chance est simplement la façon dont l'univers vous récompense, pourquoi ne pas offrir votre chance dans un biscuit de fortune ?

D'autres joueurs cherchent ailleurs leurs numéros porte-bonheur, de nombreuses cultures croyant au pouvoir de certains numéros. Les cultures occidentales et japonaises ont longtemps cru au pouvoir du chiffre 7 pour porter chance, le sinistre chiffre 13 apportant sa propre part de malchance. La culture chinoise a ses propres chiffres porte-bonheur - y compris 6, 8 et 9 - mais ceux-ci sont basés sur le fait que le mot pour les nombres ressemble à d'autres mots chinois positifs, il s'agit donc davantage d'un cas de chance par association.

D'autres personnes adoptent une approche plus personnelle lorsqu'il s'agit de trouver leurs numéros chanceux quotidiens, choisissant plutôt de choisir leurs propres numéros en fonction de détails personnels importants tels que l'âge de leurs enfants, les anniversaires et d'autres événements basés sur des chiffres. Beaucoup joueront le même jeu de numéros qu'ils ont choisi encore et encore, car cela permet aux gens de personnaliser le processus de sélection de leurs numéros et leur donne l'impression d'avoir au moins un peu de contrôle sur leur destin.


Contenu

Leona Helmsley est née Lena Mindy Rosenthal [1] [2] [3] [4] [5] [6] à Marbletown, New York, d'immigrants juifs polonais, Ida (née Popkin), une femme au foyer, et Morris Rosenthal, un chapelier. [12] Sa famille a déménagé à Brooklyn alors qu'elle était encore une fille et a déménagé six fois de plus avant de s'installer à Manhattan. Après avoir abandonné l'école secondaire Abraham Lincoln pour chercher fortune, [11] elle a changé de nom plusieurs fois sur une courte période - de Lee Roberts, Mindy Roberts et Leni Roberts - avant de finalement passer par Leona Mindy Roberts [13] et d'avoir son nom de famille a été légalement changé en Roberts. [14]

Le premier mari de Roberts était l'avocat Leo Panzirer, dont elle a divorcé en 1952. Leur fils unique était Jay (1940-1982), qui a eu quatre enfants avec sa femme, Mimi. Jay est mort d'une insuffisance cardiaque à l'âge de 42 ans. [15] Leona a été mariée deux fois et a divorcé de son deuxième mari, le cadre de l'industrie du vêtement Joseph Lubin. Après un bref passage dans une usine de couture, elle rejoint une agence immobilière new-yorkaise dont elle devient finalement vice-présidente.

Roberts était un fumeur invétéré, consommant plusieurs paquets par jour. Elle prétendra plus tard qu'elle est apparue sur des panneaux publicitaires pour les cigarettes Chesterfield, mais son affirmation reste sans fondement. [16]

En 1968, alors que Roberts travaillait comme courtier en copropriété, elle a rencontré et a commencé à s'impliquer avec l'entrepreneur immobilier Harry Helmsley, alors marié. [17] Deux ans plus tard, elle a rejoint l'une des sociétés de courtage de Harry — Brown Harris Stevens — en tant que vice-président principal. À cette époque, elle était déjà millionnaire à part entière. Harry a divorcé de sa femme de 33 ans et a épousé Roberts le 8 avril 1972. Le mariage a peut-être sauvé sa carrière [18] car plusieurs de ses locataires l'avaient poursuivie l'année précédente pour les avoir forcés à acheter des condominiums. Ils ont gagné et elle a été forcée non seulement d'indemniser les locataires, mais de leur donner des baux de trois ans. Sa licence immobilière a également été suspendue, elle s'est donc concentrée sur la gestion de l'empire hôtelier en pleine croissance de Harry. [19]

Soi-disant sous son influence, Harry a commencé un programme de conversion d'immeubles d'appartements en condos. Il s'est ensuite concentré sur l'industrie hôtelière, construisant l'hôtel Helmsley Palace sur Madison Avenue. Ensemble, les Helmsley ont construit un empire immobilier à New York qui comprenait 230 Park Avenue, l'Empire State Building et le complexe d'appartements Tudor City dans l'East Side, ainsi que Helmsley-Spear Inc., leur entreprise de gestion et de location. Le couple a également développé des propriétés qui comprenaient le Helmsley Palace Hotel, le New York Helmsley Hotel, le Park Lane Hotel et des hôtels en Floride et dans d'autres États. Au début de 1989, vingt-trois hôtels de la chaîne étaient directement contrôlés par Leona Helmsley. [19]

Helmsley a été présentée dans une campagne publicitaire la décrivant comme une "reine" exigeante qui ne voulait que le meilleur pour ses invités. La moindre erreur était généralement un motif de licenciement, et Helmsley était connu pour crier des insultes et des obscénités aux employés ciblés juste avant qu'ils ne soient licenciés. [18]

Le 31 mars 1982, l'enfant unique de Helmsley, Jay Panzirer, est décédé d'une crise cardiaque résultant d'une arythmie. [20] : 208 La veuve de son fils, qui vivait dans une propriété appartenant à Helmsley, a reçu un avis d'expulsion peu de temps après ses funérailles. Helmsley a poursuivi avec succès la succession de son fils pour de l'argent et des biens qu'elle prétendait avoir empruntés, et elle a finalement obtenu 146 092 $. [20] : 212

Malgré la valeur nette des Helmsley totalisant plus d'un milliard de dollars, ils étaient connus pour contester les paiements aux entrepreneurs et aux fournisseurs. En 1983, les Helmsley ont acheté Dunnellen Hall, un manoir de 21 pièces à Greenwich, Connecticut, pour l'utiliser comme une retraite de week-end. La propriété a coûté 11 millions de dollars, mais les Helmsley voulaient la rendre encore plus luxueuse. Le travail comprenait une piste de danse d'un million de dollars, une horloge en argent et une table à cartes en acajou. [16] Les factures de remodelage s'élevaient à 8 millions de dollars, que les Helmsley répugnaient à payer. Un groupe d'entrepreneurs a poursuivi les Helmsley pour non-paiement et les Helmsley ont finalement remboursé la majeure partie de la dette due aux entrepreneurs.

En 1985, au cours des procédures judiciaires liées au procès, les entrepreneurs ont révélé que la plupart de leur travail était illégalement facturé aux hôtels des Helmsley comme dépenses d'entreprise. Les entrepreneurs ont envoyé une pile de factures falsifiées au Poste de New York prouver que les Helmsley essayaient d'éviter les dettes fiscales. La résultante Poster l'histoire a mené à une enquête criminelle fédérale. Jeremiah McCarthy, l'ingénieur exécutif des Helmsley, a également allégué que Leona a exigé à plusieurs reprises qu'il signe des factures pour facturer des dépenses personnelles au Helmsley-Spear et, lorsque McCarthy a refusé de le faire, a explosé avec des explosions tyranniques, criant : « Vous n'êtes pas mon putain de partenaire ! Vous signerez ce que je vous dis de signer." [21] En 1988, alors aux États-Unis L'avocat Rudy Giuliani a inculpé les Helmsley et deux de leurs associés de plusieurs charges fiscales, ainsi que d'extorsion. [13]

Le procès a été retardé jusqu'à l'été 1989 en raison de nombreuses motions des avocats des Helmsley, la plupart liées à la santé de Harry. Il avait commencé à paraître faible peu de temps après le début de sa relation avec Leona des années auparavant et avait récemment subi un accident vasculaire cérébral en plus d'une maladie cardiaque préexistante. En fin de compte, il a été jugé mentalement et physiquement inapte à subir son procès et Leona ferait face aux accusations seule. [13]

Au procès, un ancien cadre de Helmsley-Spear, Paul Ruffino, a déclaré qu'il refusait de signer de fausses factures facturant la société pour des travaux effectués sur le manoir du Connecticut. Ruffino, à l'origine employé pour aider Harry via le bras des services de gestion hôtelière, a déclaré que Leona l'avait licencié à plusieurs reprises pour avoir refusé de signer les factures, seulement pour qu'Harry lui dise généralement de l'ignorer et de retourner au travail. Un autre des témoins clés était une ancienne gouvernante de la maison Helmsley, Elizabeth Baum, qui a raconté que Leona lui avait dit : "Nous ne payons pas d'impôts. Seules les petites gens paient des impôts." [22] Leona a nié avoir dit cela. À ce moment-là, cependant, le procès mettait déjà en évidence son comportement abusif et de microgestion envers les membres de la famille, les employés, les sous-traitants et même les cadres supérieurs. D'anciens employés ont témoigné au procès "sur la façon dont ils la craignaient, l'un d'eux se rappelant comment elle l'avait licencié avec désinvolture alors qu'elle se faisait ajuster une robe". [23] La plupart des observateurs juridiques ont estimé que la personnalité hostile, l'arrogance et la " cupidité nue " de Helmsley ont aliéné les jurés. [24]

Le 30 août, Helmsley a été reconnu coupable d'un chef de complot en vue d'escroquer les États-Unis, [25] trois chefs d'évasion fiscale, [26] trois chefs de fausses déclarations de revenus personnels, [27] seize chefs d'aide au dépôt de fausses déclarations d'impôt sur les sociétés et les sociétés de personnes [27] et dix chefs d'accusation de fraude postale. [28] [29] Elle a été, cependant, acquittée d'extorsion — une accusation qui aurait pu potentiellement l'envoyer en prison pour le reste de sa vie. Helmsley a plutôt été condamné à seize ans de prison, qui ont finalement été réduits lorsque toutes les condamnations sauf huit ont été abandonnées. [13] Néanmoins, quand il était clair qu'elle allait en prison, Helmsley s'est effondrée à l'extérieur du palais de justice. On lui a par la suite diagnostiqué une irrégularité cardiaque et une hypertension. [30]

Le nouvel avocat de Helmsley, retenu pour faire appel du jugement, était Alan Dershowitz. À la suite de l'appel, qui a abouti à une réduction de peine, [31] elle a reçu l'ordre de se présenter à la prison le jour des impôts, le 15 avril 1992. [32] Elle a été libérée le 26 janvier 1994, après avoir purgé dix-neuf mois. [33]

Les dernières années de Helmsley ont apparemment été passées dans l'isolement, surtout après la mort d'Harry en 1997. Il lui a laissé toute sa fortune, y compris les hôtels Helmsley, le Helmsley Palace et l'Empire State Building, estimés à plus de 5 milliards de dollars. Ses quelques amis comprenaient Patrick Ward, Imelda Marcos, Rodrigo Handall, la famille Noriega et Kathy et Rick Hilton. [34] Un 2001 Chicago Sun-Times L'article la décrivait comme éloignée de ses petits-enfants et avec peu d'amis, vivant seule dans un somptueux appartement avec son chien. [35] Helmsley a été forcée d'abandonner le contrôle de son empire hôtelier, car la plupart de ses hôtels avaient des bars et New York ne permet pas aux criminels condamnés de détenir des licences d'alcool. Elle a passé ses dernières années dans son penthouse au sommet de l'hôtel Park Lane.

En 2002, Helmsley a été poursuivi par Charles Bell, un ancien employé qui a allégué qu'il avait été licencié uniquement pour son homosexualité. Un jury a accepté et a ordonné à Mme Helmsley de verser à Bell 11 200 000 $ en dommages-intérêts. Un juge a par la suite réduit ce montant à 554 000 $. [36]

Bien que Helmsley ait la réputation d'être la « reine de la méchanceté », certains la considéraient comme généreuse dans ses contributions caritatives après sa peine de prison. Après les attentats du 11 septembre, Helmsley a fait un don de 5 millions de dollars pour aider les familles des pompiers et de la police de New York. [37] D'autres contributions comprenaient 25 millions de dollars à l'hôpital presbytérien de New York pour la recherche médicale en 2006 par le biais d'un fonds fiduciaire de bienfaisance, [38] les dons ont finalement atteint 65 millions de dollars pour établir le Center for Advanced Digestive Care à l'hôpital en 2009. [ 39] [40]

Leona Helmsley est décédée d'une insuffisance cardiaque congestive à l'âge de 87 ans, le 20 août 2007, à Dunnellen Hall, sa résidence d'été à Greenwich, Connecticut. [11] La maladie cardiovasculaire a couru dans sa famille, réclamant les vies de son père, fils et une soeur. [41] Après une semaine à la chapelle funéraire Frank E. Campbell, elle a été enterrée à côté de Harry Helmsley dans un mausolée construit pour 1,4 million de dollars [42] et situé sur ¾ acres dans le cimetière Sleepy Hollow, comté de Westchester, New York. Parmi les quelques caractéristiques distinctives du mausolée, on trouve trois vitraux encastrés dans le mur, dans le style de Louis Tiffany, montrant la ligne d'horizon de Manhattan. Leona Helmsley était connue pour ne pas aimer la saleté et a laissé 3 millions de dollars pour que le mausolée de la famille Helmsley de 1 300 pieds carrés soit "lavé ou nettoyé à la vapeur au moins une fois par an". [43]

Helmsley a légué la majeure partie de sa succession, estimée à plus de 4 milliards de dollars, au Leona M. and Harry B. Helmsley Charitable Trust. [44] En plus de fournir directement pour son propre chien dans son testament, [45] elle a laissé des instructions distinctes selon lesquelles la fiducie, maintenant évaluée entre 5 et 8 milliards de dollars, soit utilisée au profit des chiens. [46] Les tribunaux ont statué que la Fiducie n'est pas légalement liée à des souhaits distincts des documents de la Fiducie. [47]

Le testament a laissé son chien maltais, Trouble, un fonds en fiducie de 12 millions de dollars. Cette somme a par la suite été réduite à 2 millions de dollars, car elle était excessive pour remplir son objectif. Son choix a été marqué 3e en Fortune les "101 moments les plus stupides en affaires" du magazine de 2007. [48] [49]

Trouble a vécu en Floride avec Carl Lekic, le directeur général de l'hôtel Helmsley Sandcastle, et plusieurs menaces de mort ont été reçues. [50] [51] Lekic, le gardien de Trouble, a déclaré que 2 millions de dollars paieraient pour l'entretien du chien pendant plus de 10 ans - les 100 000 $ annuels pour la sécurité à temps plein, 8 000 $ pour le toilettage et 1 200 $ pour la nourriture. Lekic a reçu des frais de tutelle annuels de 60 000 $. [52] Trouble est décédé à l'âge de douze ans en décembre 2010, date à laquelle le reste des fonds est revenu au Leona M. and Harry B. Helmsley Charitable Trust. Bien que les souhaits de Helmsley soient que le chien soit enterré avec elle dans le mausolée, la loi de l'État de New York interdit l'inhumation des animaux de compagnie dans les cimetières humains et le chien a ensuite été incinéré. [53] [54]

Helmsley avait quatre petits-enfants. Deux d'entre eux ont reçu chacun 5 millions de dollars en fiducie et 5 millions de dollars en espèces, à condition qu'ils visitent la tombe de leur père une fois par année civile. Leur signature d'un livre d'enregistrement prouverait qu'ils avaient visité la tombe. [55] Ses deux autres petits-enfants, Craig et Meegan Panzirer, n'ont rien reçu.

Dans un jugement (publié le 16 juin 2008), la juge Renee Roth du tribunal de substitution de Manhattan a statué que Helmsley était mentalement inapte lorsqu'elle a exécuté son testament. Par conséquent, la Cour, au milieu du règlement, a réduit le fonds en fiducie de 12 millions de dollars pour l'animal de compagnie Trouble à 2 millions de dollars. Sur les 10 millions de dollars légués à l'origine à Trouble, 4 millions de dollars ont été attribués au Charitable Trust et 6 millions de dollars ont été attribués à Craig et Meegan Panzirer, qui avaient été déshérités par le testament. [56] La décision oblige les Panzirer à garder le silence sur leur différend avec leur grand-mère et à remettre au tribunal tous les documents qu'ils détiennent à son sujet.

Elle a laissé 15 millions de dollars à son frère Alvin Rosenthal. Helmsley a également laissé 100 000 $ à son chauffeur, Nicholas Celea. [57]

Helmsley a acquis le surnom de « la reine de la méchanceté », qui aurait été inspiré après une campagne publicitaire la présentant comme la « reine du palais » de l'hôtel Helmsley Palace. [58] [59] Helmsley est devenu connu par ce surnom dans la presse grand public. [59] [60] [61]

Helmsley était connue pour « tyranniser ses employés ». [62] Alan Dershowitz, alors qu'il déjeunait avec elle dans l'un des hôtels Helmsley, a reçu une tasse de thé avec un tout petit peu d'eau renversée sur la soucoupe. Helmsley a attrapé la tasse du serveur et l'a brisée sur le sol, puis lui a dit de mendier pour son travail. [63] Dans un autre récit du comportement de Helmsley, elle a fait construire un barbecue pour sa maison. [64] Le travail a été exécuté par Eugene Brennan, un ami personnel de Jeremiah McCarthy, l'ingénieur en chef de Helmsley-Spear. [64] Lorsque la facture finale s'est élevée à 13 000 $, elle a refusé de payer, invoquant un travail de mauvaise qualité. [64] Lorsque McCarthy l'a suppliée d'honorer le projet de loi, citant la faveur faite en son nom et l'informant que Brennan avait six enfants à charge, Helmsley a répondu : « Pourquoi n'a-t-il pas gardé son pantalon ? besoin d'argent". [64]

En 1989, une biographie non autorisée intitulée The Queen of Mean: La biographie non autorisée de Leona Helmsley a été publié par Bantam Books (ISBN 978-0553285581). Le téléfilm de 1990 Leona Helmsley : la reine de la méchanceté mettait en vedette Suzanne Pleshette dans le rôle de Leona et Lloyd Bridges dans celui de Harry. [65] Pleshette a été nommé pour un Emmy Award [66] et un Golden Globe Award [67] pour la représentation.


Le gagnant du Bronx Powerball trouve des numéros chanceux dans Fortune Cookie

NEW YORK (CBSNew York) — Maintenant, c'est chanceux.

Une femme de 75 ans du Bronx attribue à un biscuit de fortune sa victoire de 2 millions de dollars au Powerball.

Emma Duvoll, 75 ans, a déclaré à 1010 WINS que son fils avait acheté de la nourriture chinoise à Manhattan et quand ils sont rentrés à la maison, nous avons ouvert le cookie et les numéros étaient attrayants, alors nous les avons joués.

"J'avais l'habitude de jouer d'autres numéros et je n'ai jamais rien gagné, donc ceux-ci avaient l'air aussi bons que les autres", a expliqué Duvoll.

La stratégie a certainement payé.

Cinq de ces numéros correspondaient aux numéros gagnants du tirage Powerball du 1er février. Le billet gagnant a été acheté sur Ted Drive à Pine Bush.

"J'ai été surprise, mais ravie", a déclaré Duvoll après avoir vérifié ses numéros le lendemain du tirage.

Duvoll recevra un paiement forfaitaire de 1 246 085 $ après taxes.

Elle a dit qu'elle prévoyait d'investir la majeure partie de l'argent et envisageait de faire un voyage en Suisse pour rendre visite à sa famille.

Duvoll est l'un des quatre New-Yorkais à avoir récemment gagné gros à la loterie.

Syeda Akther, 34 ans, du Bronx a gagné 5 millions de dollars après que son mari lui a acheté un billet à gratter Set for Life, Joseph Brown, 60 ans, de Brooklyn a gagné 1 million de dollars lors du dessin Powerball du 8 février, et Karen Axt, 53 ans, de Manhattan a remporté 1 million de dollars lors du match de Powerball du 15 février.

Vous pourriez également être intéressé par ces histoires :
[display-posts category=”news” wrapper=”ul” posts_per_page=𔄦″]


Ingrédients

  • 2 gros blancs d'oeufs
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
  • 1/4 cuillère à café d'extrait d'amande
  • 2 cuillères à soupe d'huile de canola
  • 1/2 tasse de farine tout usage
  • 1/2 tasse de sucre granulé
  • 2 cuillères à café de fécule de maïs
  • 1/4 cuillère à café de sel casher
  • 3 1/2 cuillères à café d'eau
  • 12 fortunes, coupées en lanières de 1/2 po x 3 po
  • 1 paquet (10 oz) de gaufrettes fondantes au chocolat blanc
  • Assortiment de pépites

Placer un tapis de cuisson en silicone sur une plaque à pâtisserie à rebords. Placer la grille du four en position centrale et préchauffer le four à 350°F. Dans un bol moyen, fouetter ensemble les blancs d'œufs, l'extrait de vanille, l'extrait d'amande et l'huile de canola jusqu'à consistance mousseuse, environ 1 minute.

Dans un bol moyen séparé, tamiser ensemble la farine, le sucre, la fécule de maïs et le sel. Incorporer l'eau dans les ingrédients secs pour former une pâte épaisse. Ajouter le mélange de blancs d'œufs au mélange de farine et fouetter jusqu'à consistance très lisse.

Déposez 1 cuillère à soupe de pâte sur un côté du tapis de cuisson en silicone et utilisez une spatule décalée pour étaler la pâte en un cercle de 3 à 31/2 pouces. Déposer une deuxième cuillère à soupe de pâte sur l'autre côté du tapis de cuisson et répéter. Cuire au four préchauffé jusqu'à ce que les biscuits de fortune soient presque uniformément dorés et pris, environ 15-17 minutes. Retirer du four et travailler rapidement, utiliser une grande spatule coudée pour retirer 1 biscuit du tapis de cuisson. Placez 1 bande de fortune sur le biscuit et pliez-le en deux, puis tirez doucement les bords du biscuit vers le bas sur le bord d'un bol ou d'un verre pour former une forme de biscuit de fortune. Placez le biscuit dans un bougeoir votif ou un moule à mini muffins afin qu'il puisse conserver sa forme pendant qu'il refroidit. Une fois pris (environ 5 minutes), transférez les biscuits dans une assiette pour qu'ils refroidissent complètement. Répétez avec le reste de la pâte.

Préparez une plaque à pâtisserie avec du papier sulfurisé. Placer les gaufrettes fondantes au chocolat blanc dans un bol moyen allant au micro-ondes. Cuire au micro-ondes à 50 % de puissance jusqu'à ce qu'il soit fondu, environ 2 minutes, en remuant le chocolat toutes les 30 secondes jusqu'à ce qu'il soit lisse. Une fois fondus, trempez les biscuits de fortune dans le chocolat ou arrosez les biscuits de chocolat, puis décorez immédiatement de paillettes. Transférer les biscuits sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier parchemin et laisser reposer à température ambiante jusqu'à ce qu'ils soient pris, environ 1 heure, ou placer au réfrigérateur pour qu'ils prennent plus rapidement. Les cookies doivent prendre au réfrigérateur après 15 minutes. Conserver dans un contenant hermétique à température ambiante jusqu'à 1 semaine.


Clause de non-responsabilité

L'inscription ou l'utilisation de ce site constitue l'acceptation de notre accord d'utilisation, de notre politique de confidentialité et de notre déclaration sur les cookies, ainsi que de vos droits de confidentialité en Californie (accord d'utilisation mis à jour le 1/1/21. Politique de confidentialité et déclaration sur les cookies mis à jour le 1/1/2021).

© 2021 Advance Local Media LLC. Tous droits réservés (À propos de nous).
Le matériel de ce site ne peut être reproduit, distribué, transmis, mis en cache ou utilisé d'une autre manière, sauf avec l'autorisation écrite préalable d'Advance Local.

Les règles de la communauté s'appliquent à tout le contenu que vous téléchargez ou soumettez d'une autre manière sur ce site.


Grand-père remporte un jackpot Powerball de 344 millions de dollars sur les numéros d'un biscuit de fortune

Charles W. Jackson Jr. a joué au Powerball et au Mega Millions avec les mêmes numéros deux fois par semaine pendant plus de deux ans&# x2014les numéros d'un biscuit de fortune que lui a donné sa petite-fille.

Et mardi, ces chiffres ont finalement été publiés, accordant à l'homme de 66 ans un prix Powerball stupéfiant de 344,6 millions de dollars et faisant de lui le plus gros gagnant du jackpot de l'histoire de la Caroline du Nord.

"Vous jouez pour gagner", a déclaré Jackson, un propriétaire d'entreprise à la retraite du comté de Cumberland, lors d'une conférence de presse de la North Carolina Education Lottery. "Mais vous ne vous attendez jamais vraiment à gagner tout le pot."

De plus, lorsqu'il a regardé son billet pour la première fois mardi matin, trois jours après le dessin, il n'a même pas réalisé ce qu'il tenait.

"Je n'ai pas tout vu au début", se souvient Jackson. "Je pensais n'avoir fait correspondre que quatre des cinq boules blanches. Je pensais que cela signifiait que je n'avais gagné que 50 000 $. J'ai appelé ma femme et lui ai dit : ‘Je dois aller à Raleigh. J'ai gagné quelque chose!&apos"

Ce n'est qu'après avoir raccroché le téléphone qu'il s'est rendu compte qu'il avait gagné bien plus de 50 000 $.

"J'ai décidé de vérifier à nouveau", a déclaré Jackson. "J'ai vu le dernier numéro et j'ai pensé : ‘J'ai tout gagné !&apos je ne savais pas combien j'avais gagné jusqu'à ce que je le recherche sur Google. Je ne pouvais pas le croire ! Je peux encore le croire. I&aposm engourdi."

REGARDER: Une femme de Caroline du Nord gagne deux fois à la loterie le même jour

Le grand-père chanceux aurait opté pour le paiement forfaitaire, ce qui signifie qu'il rapportera à la maison la somme énorme de 223,3 millions de dollars. Il a reconnu que les gains après impôts de 158 millions de dollars changent sa vie, même s'il ne s'attend pas à ce que cela change sa vie.

"Cela a probablement gagné & après beaucoup de changements", a déclaré Jackson. "Je veux dire, permettez-moi de le dire de cette façon, je porterai toujours des jeans. Mais je vais probablement en acheter de nouveaux !"

Il prévoit également de faire don d'une partie de ses gains à trois associations caritatives

"Je veux faire quelque chose de bien", a déclaré Jackson. "I&aposm va payer en avant et faire un don à l'hôpital St. Jude, au Wounded Warriors Project et aux Shriners. J'ai toujours dit que je le ferais si jamais je gagnais à la loterie. Donc, je vais tenir cette promesse.


Cette infirmière a créé une entreprise d'un million de dollars vendant des produits de boulangerie aux nouvelles mamans

Lorsque Wendy Colson, infirmière autorisée, a remarqué que de nombreuses femmes de son groupe de soutien à l'allaitement à Carlsbad, en Californie, avaient besoin d'aide pour maintenir leur production de lait, elle a commencé à leur préparer des barres nutritives, y compris un mélange d'herbes favorisant la lactation telles que le moringa et le fenugrec. dans ses recettes.

Les barres étaient si populaires dans le groupe de soutien, qu'elle a nommé Milk & Cookies, qu'elle a commencé à les vendre et a rapidement enregistré un taux de réapprovisionnement de 94 %.

Certains de ses fans de Milk & Cookies l'encourageant à vendre les barres à un marché plus large, Colson a commencé à jouer avec l'idée mais l'a repoussée. L'infirmière vétéran des soins intensifs néonatals et des soins post-partum est une mère occupée de trois filles âgées de 11 à 16 ans et, en plus du groupe de soutien pro bono, a également fondé Latching with Love, un cabinet privé à San Diego pour aider les nouvelles mères avec lactation.

Après le décès de sa mère en 2014, Colson a décidé de s'engager à développer son entreprise de barres nutritionnelles, Boobie Bar, en investissant 50 000 $ que ses parents lui avaient laissés.

"J'ai décidé que je ne voulais pas vivre avec des regrets", se souvient-elle.

Aujourd'hui, son entreprise unipersonnelle à croissance rapide, Boobie Bar, génère un chiffre d'affaires annuel de 1 million de dollars et est rentable. Elle fait partie d'une tendance à la croissance rapide vers une fabrication ultra-allégée, dans laquelle il est de plus en plus possible pour un individu ou une petite équipe d'accomplir ce qu'il fallait autrefois à une entreprise beaucoup plus grande, grâce à la capacité d'automatiser et d'externaliser certains processus. .

Wendy Colson, fondatrice et PDG de Boobie Bar

Le succès de Colson à franchir la barre des 1 million de dollars de revenus la place dans un groupe d'élite de fabricants en solo. Le U.S. Census Bureau a découvert qu'il y avait 91 entreprises manufacturières sans employeur générant de 1 à 2,49 millions de dollars de revenus en 2015, l'année la plus récente pour laquelle des statistiques étaient disponibles.

"C'est arrivé un peu par accident", dit-elle. "Chaque fois qu'il y a une porte ouverte, je fais partie de ceux qui la franchissent."

Alors, comment a-t-elle fait croître l'entreprise si rapidement ? L'une des raisons était qu'elle a professionnalisé ses efforts dès le début.

N'essayez pas de tout faire vous-même. Pour s'assurer qu'elle puisse répondre à la demande et aux normes commerciales, Colson a sous-traité la fabrication de ce qu'elle a appelé le Boobie Bar à une société appelée co-packer à Los Angeles. Un co-emballeur est une entreprise sous contrat qui gère des tâches telles que l'emballage de produits alimentaires pour les clients.

"Vous ne pouvez pas rester assis à cuisiner si vous voulez vraiment atteindre 1 million de dollars", explique Colson. "Je savais ce qu'il fallait juste pour sortir 100 barres à ce groupe de soutien hebdomadaire."

La recherche du bon partenaire pourrait être utile aux nombreux fabricants non-employeurs qui ont atteint des revenus à six chiffres et cherchent à évoluer. Le U.S. Census Bureau a constaté qu'en 2015, il y avait 29 982 fabricants sans employeur générant 100 000 $ à 249 999 $ 9 840 rapportant 250 000 $ à 499 999 $ et 4 530 avec 500 000 $ à 999 999 $ de revenus.

Ciblez une large base de consommateurs. Dans une entreprise qui s'adresse à des clients à une étape particulière de la vie, comme les nouvelles mamans, il y aura toujours une certaine attrition au fur et à mesure qu'elles passeront à la phase suivante. Cela signifie que les propriétaires doivent réfléchir soigneusement à la constitution d'une clientèle solide.

Une façon d'y parvenir est de s'assurer de toucher le plus grand groupe possible de clients qui sont dans la phase de vie où ils utiliseront un produit donné. Colson, par exemple, s'est assuré que le Boobie Bar ait un attrait généralisé parmi les nouvelles mamans soucieuses de leur nutrition, y compris celles ayant des restrictions alimentaires. Les barres sont végétaliennes, casher et sans gluten et ne contiennent pas d'allergènes courants tels que les produits laitiers, les œufs et le soja. Ils répondent également aux besoins nutritionnels courants des nouvelles mamans et, par exemple, sont riches en fer, note Colson.

Obtenez une preuve de concept. Colson a mis en place un site Web simple pour vendre les barres en mai 2015. «Je n'avais pas de budget marketing», se souvient-elle. Ses filles aidaient aux tâches de bureau.

Colson n'était pas certaine du résultat de son investissement, se demandant si le succès précoce des bars était dû au fait que les femmes de Milk & Cookies la connaissaient et la voyaient chaque semaine.

À sa grande surprise, les ventes ont décollé par le bouche à oreille, lui donnant la preuve que les barres se vendraient au-delà de son groupe de soutien.

Continuez à essayer de développer votre plate-forme. À la recherche d'un moyen de créer une entreprise durable, Colson a commencé à contacter les magasins à grande surface, leur faisant connaître son succès dans la vente de barres en ligne.

La décision de Colson d'investir tôt dans des emballages soignés l'a aidée sur ce front, lui permettant de montrer aux magasins qu'elle était sérieuse. «Vous ne pouvez pas simplement entrer avec votre produit fait maison dans un sac en papier brun», dit-elle.

En moins d'un an, Colson a persuadé buybuy BABY et Babies "R" Us de transporter ses barres à travers les États-Unis. bien. Sur Amazon, un paquet de six barres se vend actuellement entre 15,99 $ et 22,99 $, selon la saveur.

Restez flexible. Colson a dû intensifier sa réflexion au fur et à mesure qu'elle développait son entreprise. « J’apprends les affaires au fur et à mesure », dit-elle. Par exemple, elle a peaufiné ses recettes maison originales afin que les barres aient la durée de conservation nécessaire pour se vendre dans les magasins.

Colson trouve que l'entreprise l'a aidée à atteindre le même objectif qui a inspiré Milk & Cookies : aider chaque femme de son orbite à allaiter aussi longtemps qu'elle le souhaite.

L'American Academy of Pediatrics recommande l'allaitement exclusif pendant les six premiers mois de la vie, suivi de la poursuite de l'allaitement au fur et à mesure que des aliments complémentaires sont introduits pendant un an ou plus. Cela peut être difficile pour certaines mères pour des raisons allant d'environnements de travail inhospitaliers à des difficultés à produire suffisamment de lait.

"Si son objectif était d'un an et qu'à 9 mois, elle s'inquiète pour sa production de lait - et que manger une barre Boobie par jour l'aide à atteindre son objectif, je me sens comme un million de dollars", explique Colson.

Bien que la croissance de l'entreprise ait été une aventure passionnante pour Colson, elle n'est pas sans défis. L'un est le flux de trésorerie, courant pour les startups. Bien que Boobie Bar soit rentable, Colson réinvestit continuellement ce qu'elle gagne dans l'entreprise.

"Je ne pense pas qu'il existe un manuel sur les affaires qui puisse préparer quelqu'un à tous les hauts et les bas qui se produisent", a déclaré Colson. Heureusement, dit-elle, le salaire de son mari couvre les factures de la famille, ce qui lui donne la liberté financière de continuer à investir dans la croissance.

Beaucoup de gens créent des entreprises individuelles avec l'idée de créer un emploi pour eux-mêmes. Colson est un peu différente, dans la mesure où son objectif ultime est de vendre la startup qu'elle a commencé à développer.

"J'ai l'impression qu'il y a une société mère qui peut probablement amener le Boobie Bar à un niveau que je ne pourrais pas prendre par moi-même", dit-elle.

Si le jour vient où quelqu'un acquiert son entreprise, dit-elle, elle retournera avec plaisir à son style de vie précédent, aidant les mères individuellement.


Il y a quelques conseils que vous devez connaître pour réussir à créer vos propres fortune cookies personnalisés. They are a little tricky to master at first, but with a little practice they are actually quite easy to make.

Tip #1: Print and Cut your Fortunes Before you Start Baking

Write out your fortunes and print and cut them before you even start making your batter. Once the cookie are cooked you have literal seconds to get the fortunes stuffed inside before they start setting.

I have made these for an anniversary before and made the message say “Happy Anniversary Lauren! I love you more and more each day. Lucky Numbers: 08-05-2019” with the lucky numbers being the wedding date. They were such a hit!

Tip #2: Make Sure Your Batter is Really Thin

When you spread the batter out on your baking sheet, it needs to be extremely thin. So thin you can almost see through it. This is what will make the cookies very crispy.

A word of warning, it is a bit tricky to spread out, but just stick with it and remember that the batter doesn’t need to be in a perfect circle.

Tip #3: Bake Two Cookies at a Time per Set of Hands

When the cookies come out of the oven you must immediately fold them within in the first 15-20 seconds. So I only bake two at a time unless I have another person helping, in which case I can bake four at a time.

Tip #4: Wear Gloves if Needed

You must fold the cookies immediately when they come out of the oven, this means they are HOT! My hands can handle a lot of heat, but if needed wear gloves so you don’t burn yourself.


Government pays "The Pioneer Woman" $2 million a year to use her massive estate

To her viewers, "The Pioneer Woman" is a relatable homemaker who can whip up a mean steak and also round up the cows they came from, but as it turns out, she also owns a giant chunk of Oklahoma.

Ree Drummond, 48, and her husband Ladd own a whopping 433,000 acres of the Sooner State, making them the 23rd largest landowners in the country, according to the Land Report 100.

Their profile on the list gives some backstory into the cattle family’s start:

In 2015, Drummond Land & Cattle Co. was inducted into the Sooner State's Quarter Horse Hall of Fame. The family helped write ranching history in Oklahoma. Clan patriarch Frederick Drummond (1864–1913) emigrated from Scotland and married Kansas native Addie Gentner. All three of their sons became successful cattle ranchers, and their descendants oversee hundreds of thousands of acres in Oklahoma and Kansas.

Their bovine enterprises keep money flowing in steadily, but they also have a giant tenant they rent to in the form of the U.S. government. Since 2006, the government has paid the Drummonds an average of $2 million a year to keep burros and wild horses on the estate, with the land going to "support animal protection," the Daily Mail reported.

Being an amazing property owner isn’t Drummond’s biggest claim to fame, however. She’s the well-known face of Food Network’s “The Pioneer Woman,” which she started in 2011 to feature her popular recipes.

New Pioneer Woman shows start this morning at 10 ET/9 CT. Headline: The Drummond kids are all nine feet tall now. Here's a preview clip! pic.twitter.com/v0SZjYUn7C

— Ree Drummond (@thepioneerwoman) September 9, 2017

A sort of modern day Laura Ingalls Wilder, Drummond began blogging about life as a rancher's wife in 2006. After a year, she posted her first food tutorial on the best way to cook a steak, which was a hit with readers. By 2011, Drummond's food and lifestyle blog was seeing 23.3 million page views a month, reported the New Yorker. With the success of her blog, she created Tasty Kitchen to create a community for other home cooks to trade recipes and tips.

A blog and hit television show aren't the only things Drummond's had her hands in creating. She's also the author who's written several cookbooks, a love story chronicling how her relationship led her from almost becoming a Chicago lawyer to working on a ranch and a children's book series based on the family's late Basset Hound, Charlie. On top of that, she recently launched a magazine, which sold out its first issue.

"I think people are drawn to 'The Pioneer Woman,' not because I am some fascinating person, but because I present things that a lot of people can relate to," said Drummond said in an interview with The Associated Press at The Pioneer Woman Mercantile, the restaurant and store she and her husband opened last October. "I'm not a chef, and I'm not an expert at anything. I'm just a mom and a wife," she said.

It's no wonder Drummond's life story may potentially be turned into a film — although she's a multimillionaire, Drummond remains homegrown and down to earth, and better still, her success isn't forced.

“If I had sat down and tried to plan an empire there’s no way, no way any of this would have happened,” she said.


Anecdotes

  • The quote "do not settle near portals,your children could become corrupted inside" could be a reference to the warp in Warhammer 40,000, where the beings of chaos live in portals and cause insanity and other ill effects.
  • The message "Cookie factories involved in chocolate weather controversy!" could be a reference to the Tay Zonday hit "Chocolate Rain".
  • Orteil accidentally misspelled 'reindeer' as 'reindeers' at the release of the Christmas Update, hence the quote, "scholars debate regarding the plural of reindeer(s) in the midst of elven world war."
  • The quotes "If you could get some more cookies baked, that'd be great" and "So. About those TPS reports" are both references to the movie Office Space.
  • The quote "Your cookies bring all the boys to the yard." is a reference to the song "Milkshake" by Kelis.
  • Both quotes regarding the Business Day theme parks are references to the Rollercoaster Tycoon series.
  • The quote  ""I have seen the future," says time machine operator, "and I do not wish to go there again."" may refer to the Grandmapocalypse.
  • The quote "Strange twisting creatures amass around cookie factories, nibble at assembly lines" and "Ominous wrinkly monsters take massive bites out of cookie production 'This can't be hygienic', worries worker" are references to the Wrinklers that spawn during the Grandmapocalypse.
  • The quote "Your cookies are popular with your dog" could have been removed due to cookies having chocolate in them.
  • The quote "It's cookies all the way down!" is a reference to the popular saying "It's turtles all the way down!", possibly originating from Bertrand Russel attempting to convince an old woman that the world is not balanced on top of an infinite regression of turtles.
  • The quote "scientist predicts imminent cookie-related 'end of the world'" may be referring to the Grandmapocalypse.
  • Despite having a unique appearance on Business Day, Banks (Investments), Temples (Likes) and Wizard towers (Memes) do not give a news ticker message on Business Day in v2.0.
  • During Business Day season the Messages associated with the Cursor (Rolling Pin) only appear if you own more than one Grandma (Oven) because of a programming error.
  • The quote 'People all over the internet still scratching their heads over nonsensical reference : "Okay, but why an egg?"' may be a reference to the 'egg' upgrade found during Easter.
  • The phrase: ""Can't you sense the prism watching us?", rambles insane local man. "No idea what he's talking about", shrugs cookie magnate/government official." is possibly a reference to PRISM surveillance program.
  • The quote "News : drama unfolds at North Pole as rumors crop up around Rudolph's red nose "I may have an addiction or two", admits reindeer," is a reference to snorting cocaine or heroin.
  • The random nature of some headline templates allows for ridiculous headlines such as "News : all crayfish turned into crayfish in freak magic catastrophe!".
  • The headline template where your bakery name is interviewed by someone can have the host/hostess name be based off an actual host (i.e. David Letterman) but with the first letter of their first name and surname (if there is one) being replace with or coming after the letters "Bl". This naming scheme of these randomized hosts names may be a reference to the Youtube video "BLONIC " made by Joe Gran.
  • The message ""Ook", says interviewed orangutan." could be a reference to the Librarian in Terry Pratchett's Discworld series. The Librarian was a human wizard turned into an orangutan due to a magical accident. He enjoyed his new form so much that he refused to let the other wizards turn him back. Although he could only say "Ook", a number of people claimed to understand him perfectly by the way he said it.
  • In the "Word of the day" section, "blags" and "wobsites" may be a reference to this xkcd.com webcomic.
  • The "average person bakes [Cookies Baked this Ascension/7.3Billion] cookies a year." ticker is a reference to the popular meme "Spiders Georg"
  • The rare headlines reading "You have been chosen. They will come soon," "They're coming soon. Maybe you should think twice about opening the door," and  "The end is near. Make preparations," are all based off of prank calls you can get in the first The Sims game.
  • In the code for the same rare headlines, where the 0.1% chance is located, there is a note that reads "apologies to Will Wright". Will Wright designed the original The Sims game, where half these headlines are from.
  • The message "nation cheers as legislators finally outlaw memes!" is likely a reference to the European Union's Article 13 that would effectively ban many memes.
  • The message "News : viral video 'Too Many Cookies' could be 'a grim commentary on the impending crisis our world is about to face', says famous economist," might be a reference to the Adult Swim dark comedy special Too Many Cooks.
  • Sometimes, you may get a headline that says, simply, "undefined". This can also occur if a corrupted/modified save file is imported.


Voir la vidéo: The Simpsons: Fortune Cookies (Août 2022).